Webzine hebdomadaire - Tous les jours plus le jeudi !











Google

Il y a ceux qui y croient et ceux qui n'y croient pas !



Non la terre ne se réchauffe pas, que ce soit dû uniquement à l’effet de serre ou simple fluctuation climatique, renforcée par celui-ci.
Non la terre ne s’appauvrit pas, ne nous prépare pas des lendemains cataclysmiques. Tout cela n’est que billevesées, propos catastrophiques pour films et presses à grands spectacles, quelques frissons offerts au Peuple pour le distraire d’autres problèmes plus importants…

Pendant que les « gens sérieux », les décideurs, continuent sur leur lancée à administrer le Monde, sans rien changer, ou presque, à leurs habitudes de gaspillage, car non vraiment, ils n’y croient pas !

Il y aura toujours de l’air et de l’eau, pour tous !
Bien sûr le Monde est « fini », et nous sommes sur cette terre de plus en plus nombreux – donc !
Mais quand vous sortez de chez vous, vous voyez bien le ciel infini au dessus de vos têtes – alors !
Bien sûr, nous sentons de plus en plus l’air empuanti, de plus en plus souvent, dans la ville et particulièrement, ironie du sort, aux premiers jours du printemps, quand la lumière cristalline du premier soleil nous donne l’illusion d’un air si pur sous le bleu du ciel, dans les rues de Paris – superbe – alors qu’ Air Parif nous informe de la très mauvaise qualité de l’air !

Et des jours comme cela, comment y croire, à cet air si pollué !
Et pourtant on en meurt…

Il y a ceux qui semblent y croire, et ceux qui semble n’y pas croire.
Les Verts semblent n’y pas croire !

Certes, ce sont les seuls à avoir incarné en France, depuis vingt ans une volonté politique, à avoir posé des actes. Au niveau local, les Verts agissent concrètement aux quatre coins de la France.
Mais définitivement, au niveau national, le mouvement des Verts semble ne pas y croire !
L’urgence environnementale ne semble que prétexte à trouver place sur l’échiquier politique, côté gauche. Les déclarations libertaires et les prises de positions sociales – auxquelles j’adhère à 150% - ont été placées avant l’environnement, aux problèmes trop complexes, trop techniques, pour être expliqués au grand public. Foutaise !

Et ce pacte écologique, rédigé pour et par Nicolas Hulot, cette somme de travail qui rend ses exposés si pédagogiques, au point que tout un chacun, un peu attentif -parce qu’intéressé – peut comprendre, pourquoi les Verts n’en sont-ils pas les auteurs !
C’est là qu’ils ont chuté définitivement, ni plus ni moins.
Le parti des Verts en plus d’être politique sera « pédagogique » ou ne sera pas !

Si les Verts ne placent pas l’urgence écologique au centre de leurs préoccupations et de leurs actions et de leurs discours, ils sont finis !

Et moi, bien sûr, je veux qu’en plus ils soient de gauche, avec leur vision avant-gardiste de la société.

Mais je veux d’abord qu’ils me parlent enfin des problèmes écologiques, qu’ils pèsent sur les gouvernements, avant qu’il ne soit trop tard.

Il y a ceux qui y croient, et ceux qui n’y croient pas.
On a compris que Nicolas Hulot y croyait !

J’aimerais tant que l’on sache que les Verts y croient encore, plus que lui ; que leur vision va plus loin encore, et qu’avec leur culture politique, ils peuvent peser sur l’avenir de notre pays


PM, 17 janvier 2007

Jeudi 18 Janvier 2007

Dans la même rubrique :

Recherche

Flux RSS Nouvel Obs.com
Flux RSS Le Monde
Flux RSS Le Monde - Environnement