Webzine hebdomadaire - Tous les jours plus le jeudi !











Google

La Librairie Dampierre à Bagneux vous conseille ce mois-ci.


José Manuel Ulloa Canas a lu pour vous...


La Librairie Dampierre à Bagneux  vous conseille ce mois-ci.
L'élégance du hérisson, roman de Muriel Barbery, publié chez Gallimard. 20 €, 356 pages.

Un immeuble "de riches" à Paris, une concierge qui n'est pas ce qu'on croit, mais qui fait tout pour être conforme à l'idée que l'on se fait d'une concierge, peu attrayante... Une fillette de douze ans, surdouée, persuadée de "l'ineptie de l'existence adulte"... Un japonais, peu prisonnier des apparences... C'est drôle, profond. Cela bouscule nos regards trop rapides sur "les autres".

Extrait : "Pierre Arthens, qui connaît son Proust mais n'en a conçu à l'endroit des concierges aucune mansuétude spéciale, se racle la gorge avec impatience.
Je rappelle sa question :
- Pourriez-vous me l'apporter immédiatement (le paquet par coursier - les colis de riche n'empruntant pas les voies postales usuelles) ?
- Oui, dis-je, en battant des records de concision, encouragée en cela par la sienne et par l'absence de s'il vous plaît que la forme interrogative et conditionnelle ne saurait, d'après moi, excuser totalement.
- C'est très fragile, ajoute-t-il, faites attention, je vous prie.
La conjugaison de l'impératif et du «je vous prie» n'a pas non plus l'heur de me plaire, d'autant qu'il me croit incapable de telles subtilités syntaxiques et ne les emploie que par goût, sans avoir la courtoisie de supposer que je pourrais m'en sentir insultée. C'est toucher le fond de la mare sociale que d'entendre dans la voix d'un riche qu'il ne s'adresse qu'à lui-même et que, bien que les mots qu'il prononce vous soient techniquement destinés, il n'imagine même pas que vous puissiez les comprendre.
- Fragile comment ? je demande donc d'un ton peu engageant.
Il soupire ostensiblement et je perçois dans son haleine une très légère pointe de gingembre.
- Il s'agit d'un incunable, me dit-il et il plante dans mes yeux, que je tâche de rendre vitreux, son regard satisfait de grand propriétaire.
- Eh bien, grand bien vous fasse, dis-je en prenant un air dégoûté. Je vous l'apporterai dès que le coursier sera là.
Et je lui claque la porte au nez.
La perspective que Pierre Arthens narre ce soir à sa table, au titre de bon mot, l'indignation de sa concierge, parce qu'il a fait mention devant elle d'un incunable et qu'elle y a sans doute vu quelque chose de scabreux, me réjouit fort.
Dieu saura lequel de nous deux s'humilie le plus." pp32-33.

La Librairie Dampierre à Bagneux  vous conseille ce mois-ci.
et

L'immeuble Yacoubian, roman de Alaa El Aswany, publié chez Actes Sud.
22,50 €, 327 pages.

Dans le sillage de Naguib Mahfouz, prix Nobel de littérature en 1988, cet auteur excelle dans la description du peuple cairiotte immergé dans l'histoire de l'Egypte, depuis avant la révolution, en passant par la période de Nasser, jusqu'à la description du rôle des Frères musulmans, aujourd'hui.
Ce livre est un best seller dans le monde arabe.

José Manuel Ulloa Canas ajoute :
"Les portraits croisés d'une demi-douzaines d'habitants d'un immeuble qui y vivent, et qui y travaillent, sont l'occasion de découvrir l'Egypte et de comprendre le fossé qui existe entre l'Orient et l'Occident. C'est aussi l'occasion de découvrir un auteur, et c'est surtout un roman passionnant."


Mardi 13 Février 2007

Recherche

Flux RSS Nouvel Obs.com
Flux RSS Le Monde
Flux RSS Le Monde - Environnement